Comment féminise-t-on une graine de cannabis ? 1ère partie

Il existe deux façons fiables de féminiser des graines de cannabis, et les deux méthodes ont chacune leurs avantages. L’acide donne en général des graines de cannabis plus stables, mais cette méthode est beaucoup plus difficile. En effet, il faut une solide formation en chimie pour être en mesure de travailler avec de l’acide gibbérellique (GA-3), qui est un régulateur de croissance naturel pouvant générer un grand nombre d’effets, parmi lesquels, dans certains cas, la stimulation de la germination des graines de cannabis.  L’acide gibbérellique GA-3 est une hormone végétale qui se rencontre à l’état naturel dans de nombreuses graines de plantes, et qui est produite de façon industrielle par la culture de moisissures de Gibberella fujikuroi en fûts, d’où l’acide est extrait et purifié.

De nombreuses recherches sont encore nécessaires pour déterminer quelles variétés peuvent bénéficier des avantages du GA-3 et à quelle concentration. Cette première méthode visant à féminiser des plantes est également utilisée par les producteurs d’oranges.

L’introduction de la méthode STS (thiosulfate de sodium) déclencha une véritable révolution : tout à coup, tout le monde était en mesure de féminiser des graines de cannabis et les banques de graines poussèrent comme des champignons. Toutefois, ce que la plupart des gens oublièrent, c’est qu’il faut du temps pour produire des graines de cannabis. Ce facteur temps a souvent été nié par les banques de graines, dont l’objectif premier est de mettre les graines de cannabis le plus rapidement possible sur le marché.

Les plantes destinées à la production de graines de cannabis sont idéalement de la 5ème ou 6ème génération. C’est un processus long et difficile que de sélectionner les meilleures plantes “père” et “mère” pour la production de graines de cannabis. Bien entendu, les “pères” sont des plantes de cannabis femelles (mères) qui, plus tard, dans leur période de floraison, sont traitées au STS ou au  GA-3. Ceci provoque un tel stress chez la plante femelle qu’elle formera des plantes mâles et des petites boules dans les membres qui contiennent du pollen. Ce pollen est utilisé pour polliniser les plantes-mères (plantes femelles). Ce sont ces plantes femelles qui, en fin de compte, produisent les petites graines de cannabis.